MENU

Mike Green annonce sa retraite de l’équipe nationale

WINNIPEG, MB, May 1, 2019 – Mike Green, de Hamilton, a annoncé qu’il ne participera plus aux compétitions de l’équipe nationale, mettant ainsi fin à une carrière de 23 ans à titre de membre de l’équipe nationale de Racquetball Canada. Il se joint à d’autres légendes de ce sport, comme Hayley Wickenheiser, qui appartiennent à un groupe sélect d’athlètes canadiens dont la carrière au sein de l’équipe nationale a eu une telle durée et une telle ampleur.

Green a remporté quatre fois le titre de champion du monde. Il a représenté le Canada à 32 reprises en compétition internationale, montant vingt fois sur le podium et remportant notamment deux médailles aux Jeux panaméricains, sept médailles au Championnat du monde, et onze médailles au Championnat panaméricain. Au total, il a représenté le Canada à trois Jeux panaméricains, onze championnats du monde, dix-sept championnats panaméricains et une édition des Jeux mondiaux.

Green a connu une très grande réussite au niveau de l’élite, remportant 21 titres de la catégorie ouverte du Championnat canadien en simple et en double, ce qui constitue un record. Il détient aussi le record du plus grand nombre de titres de champion canadien ouvert masculin en simple avec onze victoires, et il a gagné dix titres de champion canadien ouvert masculin en double.

Michel Gagnon, qui était entraîneur national de l’équipe canadienne pendant beaucoup des participations internationales de Green, fait ainsi l’éloge de ses habiletés : «Chaque compétition internationale était pour Mike Green comme une mission pour atteindre le plus haut niveau d’excellence possible. Quand vous étiez entraîneur d’un de ses matchs de haut niveau, vous deviez être prêt, parce que, lui, il l’était! Il doit ses réussites en carrière à un esprit toujours en éveil et à trois habiletés de haut niveau qu’il maitrisait à merveille : un service extrêmement rapide et puissant, une capacité de prendre instantanément de bonnes décisions, et sa faculté exceptionnelle d’analyser le jeu de ses adversaires et le déroulement de chaquematch.»

Brian Istace, un de ses coéquipiers au sein de l’équipe nationale, n’a lui aussi que des éloges pour Green : «Mike Green mérite la plus haute reconnaissance possible alors qu’il vient d’écrire le dernier chapitre de sa carrière au sein de l’équipe nationale. Il va bien sûr passer à l’histoire comme un de nos joueurs les plus décorés.»

«Même si les fans regardent les athlètes sur le terrain comme s’ils étaient dans un aquarium» poursuit Istace, «ils ne peuvent pas saisir pleinement les regards subtils et les commentaires que les adversaires s’échangent, et il leur est difficile de comprendre quel compétiteur était réellement Mike. Et une autre chose qu’ils ne peuvent pas savoir, c’est à quel point Mike était un extraordinaire coéquipier. Mike prenait toujours beaucoup de plaisir à toutes les compétitions internationales, et c’était un plaisir d’y participer avec lui.»

Green nous a confié qu’il était très fier de sa carrière en équipe nationale. Même s’il sait qu’il peut encore rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde, il a apparemment pris une décision qu’il assume complètement. Tout comme Istace, il a aussi réfléchi au plaisir qu’il a eu à faire des compétitions, surtout lors de ses premières années, alors qu’il a partagé non seulement une passion pour le racquetball, mais aussi de solides amitiés avec ses coéquipiers. Green se demande aussi à quel point sa vie et sa carrière sportive auraient été différentes si le racquetball avait eu plus de visibilité au sein de la communauté sportive. Étant donné ses accomplissements et ce qu’il laisse au sport, Green aurait été une vedette bien établie dans beaucoup d’autres sports.

Green a une carrière très réussie dans le domaine immobilier à Hamilton, qui a commencé à empiéter sur le temps qu’il peut consacrer à l’entraînement. Et en ce qui concerne le racquetball, même s’il pose son bâton de pèlerin au sein de l’équipe nationale, il a manifestement encore envie de faire des compétitions.

«Il se peut que vous me voyez encore en lice pour la conquête d’autres titres de champion canadien» a expliqué Green. Et tous les adeptes du racquetball sont ravis d’entendre ça!»

Faits saillants de sa carrière

  • • 3 participations aux Jeux panaméricains, remportant l’argent en 2003 et le bronze à l’épreuve par équipes masculines en 2015.
  • • 7 médailles au Championnat du monde en double et par équipes (3 d’argent et 4 de bronze).
  • • 11 médailles au Championnat panaméricain en simple (2 d’or, 1 d’argent, 1 de bronze) et en double (1 d’or, 2 d’argent, 4 de bronze).
  • • 21 titres de champion canadien en simple (11 d’or) et en double (10 d’or).

Lien photo : https://www.dropbox.com/sh/yq6g8ap121c0zmc/AADIeu2BKAR6kPY7dz0HmvfZa?dl=0

Racquetball Canada est l’organisme national directeur de sport qui régit le racquetball au Canada. Avec le soutien du gouvernement du Canada et de nombreux précieux partenaires, Racquetball Canada développe des équipes nationales compétitives et supervise des programmes visant à faire progresser le racquetball au Canada.  Pour obtenir de plus amples informations,  à propos de Racquetball Canada, visitez le site : www.racquetball.ca

Personne-ressource pour les médias :

Jan Hanson

directrice des communications et du marketing,

Conseil d’administration de Racquetball Canada

RballCanadaComms@outlook.com